La thérapie psychocorporelle est une thérapie qui place l’individu au cœur du processus thérapeutique. Une approche différente des thérapies déjà en place fondée sur le principe du « corps conscience ». Etablie dès les années 30 par William Reich, élève de Freud, elle ne se développera que trente ans plus tard.

La thérapie psychocorporelle est une autre approche de la psychanalyse. Elle est née des études effectuées par William Reich, célèbre psychiatre autrichien. Selon Reich, toute émotion refoulée s’accompagne toujours d’une rigidification des muscles. Ce processus physique conduit l’individu à former sur lui une carapace. Reich qualifie cette carapace de « cuirasse musculaire somatique ». Selon ce psychiatre, les émotions doivent être ainsi traitées. C’est pour cette raison que le corps et le langage sont traités pour conduire à un mieux-être personnel. Grâce à la cuirasse que l’on s’est construite, les mécanismes de souffrance sont bloqués, avec pour objectif de protéger l’âme des effets destructeurs de la douleur. Selon cette approche, la posture et le caractère d’une personne sont largement influencé par les traumatismes du passé et les peurs de l’avenir. De ces différentes constations, Reich a mis en place la « végétothérapie ». Une méthode qui consiste à mettre en relation l’histoire de l’individu avec les manifestations corporelles associées. La thérapie psychocorporelle se base ainsi sur ce principe ainsi que les travaux de Reich sur les blocs corporels. La thérapie psychocorporelle est considérée comme une psychothérapie humaniste. Pour cela, elle présente de nombreuses similitudes avec l’approche rogérienne, la Gestlt-thérapie ou encore l’analyse transactionnelle. Une thérapie de ce genre intervient généralement pour réparer les sentiments douloureux, les souffrances ou les traumatismes présents chez un individu. On la préconise surtout lorsqu’on a des difficultés à surmonter un blocage. Ce dernier peut être aussi bien psychique que physique. Les individus concernés sont généralement dans une phase difficile de leur vie. Cela peut être du fait d’un échec, d’une rupture ou encore d’une souffrance. Ceux-ci peuvent être provoqués par une difficulté à gérer ses émotions, ses angoisses, son stress ou ses peurs. La thérapie psychocorporelle permet d’agir sur les sens, les sensations corporelles et les émotions. Elle peut prendre seulement quelques semaines voire plusieurs mois dans certains cas. On retrouve tout un panel de psychothérapie qui met en exergue cette relation du corps et de l’individu. La bioénergie, la végétothérapie, la psychologie biodynamique ou encore le yoga ou le massage peuvent aussi être utilisés.